TEXTE DE DÉMARCHE

 

La pratique artistique de Fratzel Descadres se présente comme un programme de recherche dont la finalité se veut indéterminée. Les structures sociales en sont le sujet d'étude. S'articulant autour de trois axes, son travail adopte une approche multidisciplinaire. Le premier axe consiste en une observation objective des divers leviers de fonctionnement propres à l'industrialité.* L'artiste développe des documents d'archives, principalement photographiques et vidéographiques, à partir desquels il construit des analogies entre sociologie et architectures industrielles. Le second axe ouvre un dialogue avec les mécanismes sociaux par l'entremise d'interventions tridimensionnelles que l'artiste appelle ironiquement: «interfaces invisibles». Prenant forme dans l'espace public, elles réactualisent le rôle du média de communication au sein d'une collectivité. Le dernier axe propose des comptes rendus subjectifs réservés au contexte d'exposition et ne respecte aucune limite disciplinaire. Il encourage plutôt la juxtaposition de plusieurs médiums et l'élargissement de leurs fonctions habituelles.

 

* Le terme industrialité est un néologisme décrivant la réalité des sociétés industrialisées où l'influence industrielle s'exerce autant de manière matérielle que socioculturelles. Industrialité prend son étymologie des mots industrie et réalité.